Jean-Claude Bestenheider, UNIL: Journées Biennales des Géosciences et de l'Environnement (italiano)

 

Jean-Claude Bestenheider

 

Importance de la piézométrie et des essais de traçage pour une protection efficace des puits dans une plaine alluviale, l'exemple des plaines alluviales du Haut-Vedeggio et de la plaine de Magadino (Tessin)

 

 

RÉSUMÉ

De quels facteurs dépendent la grandeur et l'orientation d'une zone S de protection pour un captage vertical (puits) dans une nappe alluviale?

 

  • Le GRADIENT (pente de la nappe phréatique) détermine la largeur de la zone de protection. Plus le gradient diminue et plus la zone S de protection sera large (relation linéaire). L'élaboration d'une carte piézométrique (carte topographique de la nappe phréatique) ample et complète implique la nécessité de disposer de suffisamment de points de mesure bien répartis, c’est à dire, non seulement autour du puits, mais également suffisamment éloignés de celui-ci afin de pouvoir observer les variations de pente et de direction de la nappe phréatique. Mieux encore si l'on a une piézométrie de la plaine entière d'une limite hydrogéologique à l'autre (exemple: du Ceneri à l'étroiture de Sigirino pour la plaine du Haut-Vedeggio).

  • La DIRECTION DU FLUX d'eau souterraine détermine l'orientation de la zone S de protection. La direction du flux d'eau souterraine est perpendiculaire aux isopièzes (courbes de niveau de la nappe phréatique). Cette direction détermine l'orientation de l'axe de la zone S de protection.

 

  • La VITESSE DU FLUX d'eau souterraine détermine la longueur de la zone S de protection. La longueur de la zone de protection peut être déterminée efficacement seulement par essai de traçage qui permet de mesurer la propagation d'un traceur soluble d'un point d'injection dûment choisi sur la ligne principale du flux d’eau souterraine jusqu'au puits (Directive OFEV 2012 [1]). Par exemple, l’absence d’essai de traçage avant la construction du puits de Sant’Antonino, obligera à long terme à l’abandon de celui-ci et a son déplacement.

 

 

Conclusion

Nous avons vu comment déterminer la géométrie (orientation, largeur et longueur) de la zone de protection du puits pour éviter les conflits avec les superstructures telles que les routes, le chemin de fer et les constructions. Il est donc indispensable de DÉTERMINER LA ZONE DE PROTECTION DU FUTUR PUITS AVANT LA CONSTRUCTION DU PUITS DÉFINITIF. Pour se faire il faut une planification optimisée des nouveaux piézomètres à implanter pour l’élaboration de la carte piézométrique et pour l’essai de traçage.

  • LinkedIn - Black Circle

CONTATTI

Bestenheider Geologia Bellinzona

Ambiente, Geologia, Idrogeologia, Geotecnica, Geofisica, Siti contaminati

Via Convento 6A

CH - 6501 Bellinzona

Tel. +41 91 835 45 10

  • YouTube - Black Circle

FORMAZIONE ILLUSTRATA DELLE ALPI, HIMALAYA, OVEST AMERICANO (cliccare l'icona a fianco)

© GeologiaTicino